Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2014

Lecture

Suite aux conseils de Jean-Luc Luciani (l'auteur de Brigade sud, chez Rageot), voici ma prochaine lecture:

gone.png

22/11/2014

Construire un récit

Au fil de mes derniers polars, j’ai modifié ma façon d’écrire. Jusqu’à présent, j’imaginais une histoire et les personnages s’imposaient peu à peu. Désormais, je choisis d’abord mes personnages et ensuite j’imagine l’histoire qu’ils vont vivre.

C’est le cas par exemple de mon prochain polar, Crime tatoo. Je suis parti du fils d’un tatoueur et d’une fille un peu étrange qui entre dans l’atelier de son père. Quand j’ai inventé ces personnages, je n’avais aucune idée de ce qui allait leur arriver. Et eux non plus les pauvres !

Du coup, je mets de côté certains personnages, de préférence atypiques, pour un futur polar. Mais ça, c’est une autre histoire.

18/11/2014

Récapitulatif 2015

2015 sera un bon cru pour moi, puisque des publications paraitront tout au long de l'année.

En janvier: reprise de Fille de pirate dans Je lis déjà

 En mars:Une famille trop parfaite! dans le magazine des P'tites sorcières

En avril: La pirate et le Fantôme noir en petit roman chez Rageot

             Crime tattoo en Heure noire rouge chez Rageot

En mai: The Pirate's Daughter chez Franklin Watts (Royaume Uni)

             Pirate Treasure chez Franklin Watts

             Mystère à la bibliothèque, dans le magazine des P'tites sorcières

 

En juillet: Pirates to the Rescue chez Franklin Watts

En septembre: (c'est encore un secret, je ne peux rien dire de plus!)

En octobre: Au secours, un fantôme!dans le magazine des P'tites sorcières

En décembre: Mystères, glissades et boules de neige, dans le magazine des P'tites sorcières

 

Le polar, au placard!

2014-11-17 18.24.11.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours ce jeu de mots bien pourri pour annoncer que je travaille sur les 160 pages des placards du polar qui paraitra en avril prochain. Je voulais un roman rythmé, autant par le récit que par la forme.

Alors pour que le lecteur soit plongé dans le bain dès le début, ma première phrase compte... 1 mot!

Bon après, je vous rassure, les suivantes sont un peu plus longues mais pas tant que ça.

14/11/2014

Mortel salon

Non, il ne s'agit pas d'un salon du livre où je me serais ennuyé à mourir, mais le titre très provisoire du 3ème tome des enquêtes d'Arthur. Je ne sais pas s'il y a des fans de mon personnage qu'on rencontre dans Ce que je n'aurais pas dû voir et Surgi du passé, mais il est plus que probable que vous le retrouverez dans quelques mois (il faudra être patient, je dirais en 2016) dans toutes les bonnes librairies.

Mais bon, d'ici là, j'aurai le temps de vous en reparler!

25/10/2014

The end

Je viens d'achever le 3ème récit des aventures d'Arthur, qui mène une enquête dans un milieu qu'il connait bien, celui des écrivains. Après plusieurs relectures sur écran, je viens de tirer une version papier pour une ultime lecture.

Si tout va bien, j'envoie le manuscrit la semaine prochaine.

16/10/2014

Ma pirate aux placards!

2014-10-16 17.40.34.jpg

Je viens de recevoir les placards - c'est à dire la mise en page - du prochain épisode de ma fille de pirate, à paraître en avril 2015.

Ultimes corrections pour ce récit qui réserve une belle surprise, je crois.

23/09/2014

Dernière ligne droite

ce que je n'aurais pas du voir - Copie - Copie - Copie.jpgJe suis en train d'écrire le dernier chapitre d'un nouveau polar, troisième tome des aventures d'Arthur, le personnage principal de Ce que je n'aurais pas dû voir et Surgi du passé. SurgiPasseCV.jpg

Ce n'est pas le chapitre le plus facile à écrire, car la fin ne doit pas décevoir le lecteur, qui s'est posé de nombreuses questions tout au long du récit, mené par le bout du nez par de fausses pistes, qui a approché sans le savoir des indices qui lui permettaient de se rapprocher du coupable.

Aller, encore 10000 signes à écrire!

Du rythme, toujours du rythme, encore du rythme!

Des éditeurs m'ont parfois reproché de mettre du temps à démarrer l'action, dans mes récits. C'est pourquoi, au fur et à mesure de mes publications,  (notamment dans mes deux polars) j'ai fait en sorte que l'enquête démarre au plus tard dès le 2ème chapitre.

Pour Engrenage fatal (titre provisoire), qui sortira en avril 2015, je me suis lancé un défi: non seulement que l'intrigue démarre dès le 1er chapitre, mais que le rythme soit effréné (Waouh, je n'ai pas peur des mots!) du début jusqu'à la fin. Que chaque chapitre apporte un nouveau rebondissement jusqu'au dénouement.

Ce sera à vous de juger si j'ai réussi mon pari ou non.

10/09/2014

Engrenage fatal

Voilà une note qui va faire plaisir à certains de mes lecteurs, je pense, notamment aux élèves de 6ème et de 5ème que j'ai rencontrés au cours de l'année scolaire dernière et à qui j'ai lu le 1er chapitre d'un livre que j'étais en train d'écrire.

Souvenez-vous: ça commençait comme ça:

 


Chapitre 1 : Le jour où tout a basculé


Gothique. C’est le premier adjectif qui m’est venu à l’esprit quand la fille a poussé la porte de la boutique. Maquillage outrancier, habits de veuve dépressive – tunique noire sur un jean noir, bottes noires, lourde croix passée autour du cou, mitaines noires, cheveux couleur ailes de corbeau -  la vieillissaient de plusieurs années alors qu’elle devait avoir à peine plus de dix-huit ans.


Nullement impressionnée par le portrait de la femme à barbe accroché au mur ou par celui de l’homme élastique, elle s’est avancée jusqu’au comptoir.


Cinq ou six autres portraits insolites se succédaient ainsi jusqu’à l’atelier où mon père tatouait ses clients. Loin de les rebuter, ces phénomènes de foire les attiraient aussi sûrement que le sang attire les vampires.

 

Je peux donc annoncer officiellement que ce récit sortira en Heure noire, chez Rageot, sans doute au mois d'avril prochain.

Affaire à suivre!