Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2017

Un prix pour La signature du tueur

la signature du tueur.jpgC'est son 1er prix et j'en suis très heureux. La signature du tueur (la troisième enquête d'Arthur) est lauréat du prix organisé par le lycée français Jean Monnet, dans la catégorie 5ème.

Merci à tous mes lecteurs!

21/05/2017

Chouette salon du livre à La ferté-Gaucher

Organisé par les élèves de SEGPA et leurs professeurs, ce salon vient de s'achever dans une ambiance très conviviale. La plupart des auteurs étaient installés dans des roulottes, comme une invitation à voyager à travers le livre et les lumières d'un manège à l'allure poétique tournaient avec mélancolie.

La preuve en images. (cliquer dessus pour les agrandir)

DSC07168.JPG

 

 

 

 

 

DSC07166.JPG

 

 

 

 

 

DSC07161.JPG

 

 

 

 

 

DSC07164.JPG

 

 

 

 

 

DSC07165.JPGLes libraires de la librairie café de Crécy-la-Chapelle

https://www.lalibrairiecafe.com/

 

 

 

 

DSC07169.JPG

Virginie Piatti, que je croise régulièrement sur les salons, auteure et illustratrice

 

 

 

DSC07170.JPGStéphanie Alastra, illustratrice, que je rencontre aussi régulièrement

 

 

 

 

 

IMG_2151.jpg

Une photo de votre serviteur, prise par Stéphanie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y avait même le penseur de Rodin, avant la séance de pose

20170521_162621.jpg

 

 

 

 

 

 

20170521_134440.jpg

 

Il y a eu aussi des groupes de musiciens qui se sont succédés, du cirque etc...

Une bien belle journée!

14/05/2017

Le meilleur des mondes

meilleur des mondes.pngCa fait du bien de relire ses classiques. J'avais lu ce roman il y a au moins trente ans et j'ai redécouvert avec plaisir tout ce que j'avais oublié. La description de la civilisation y est puissante et certains passages, comme la discussion entre le grand administrateur et le Sauvage, particulièrement cyniques.

A consommer sans modération... comme le soma?

09/05/2017

Crime tattoo... jours et encore

Quand je suis allé rencontrer les élèves à Belfort, certains avaient préparé des "clips" sur le roman. Les voici




 

goscini1.jpg

 

 

Prix littéraire du livre jeunesse de Marseille

42935_Crime TattooCV2 (1).jpgChouette! Mon polar fait partie de la sélection du PLJ de Marseille 2017. Il a été choisi par les élèves de 4ème D du collège de Monticelli.

 

 

 

 

 

IMG_0464.JPG(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Ils ont préparé une décoration basée sur le livre, qui figurera dans la vitrine d'une librairie partenaire.

 

 

 

 

 

IMG_0465.JPGSacré boulot, non?

 

 

Toujours dans le cadre de ce prix, les élèves présenteront d'ici quelques jours une saynète reprenant l'histoire du livre.

 

 

 

Bonne chance à vous, les 4ème D! Je suis sûr que vous allez être super!

03/05/2017

Nuit

nuit.jpgJ'ai adoré les livres précédents de Bernard Minier. Glacé, Le cercle, N'éteins pas la lumière, Une putain d'histoire.

Du coup, quelle déception fut ma lecture de ce nouvel épisode de son commissaire fétiche, Servaz. L'intrigue est tarabiscotée ( quand on a fini, on se dit tout ça pour ça. C'est tellement compliqué que ça a du mal à passer.)

Bernard Minier jalonne également son roman de tout un tas de statistiques dont le lecteur n'a que faire (si ça m'intéresse, j'irai sur Wikipédia). Ainsi, page29, 34% des meurtriers ne sont pas au chômage, 89 % sont des hommes et 46 % sont sous l'influence de l'alcool au moment des faits. Page 89, Toulouse accueille 19000 nouveaux habitants chaque année, elle possède 95789 étudiants, 12000 chercheurs etc. Et c'est comme ça tout au long de l'enquête.

Certains passages du livre font penser à du remplissage, comme celui où Servaz retourne sur les lieux où se trouvait l'institut de Glacé. Ca n'apporte rien et c'est le cas d'autres moments. Pareil pour les deux trois scènes de sexe qui sont décrites. Elles ne sont pas vraiment nécessaires.

La trame elle-même est différente des autres tomes, où le roman se  focalisait sur l'enquête, d'une façon un peu linéaire. Ici, on découvre et on suit des personnages dont on ne sait pas vraiment quel sera leur rôle et pour ma part, ça a nui au suspense.

Mon conseil, si vous ne l'avez pas encore acheté: attendez la version poche ou empruntez-le en bibliothèque.

Mon espoir: que le prochain "Minier" sera à la hauteur du 1er tome.

01/05/2017

Sorcière contre Père noël

Il faudra patienter un peu avant de lire cette histoire, puisqu'elle ne paraîtra qu'en décembre prochain, dans le magazine Tirelire, des éditions belges Averbode.

"Un récit de Christophe Miraucourt, illustré par Mehdi Dewalle (à confirmer)
La sorcière en a marre : tous les ans, c’est la même chose, il n’y en a que pour le Père Noël ! Elle décide donc de changer la donne et organise une élection parmi les Lutins : à eux d’élire leur chef, le Père Noël ou elle-même. Et elle est prête à tous les coups pour évincer son rival…"

 

Une histoire d'élection? Franchement, je crois qu'elle aurait pu être publiée ce mois-ci, non?

26/04/2017

Salon du livre de La Ferté-Gaucher

Numérisation_20170426.jpgCe sera mon prochain salon, en compagnie de nombreux auteurs et illustrateurs. Nous serons tous installés dans des roulottes (le livre fait voyager, c'est bien connu) et de nombreuses manifestations se dérouleront toute la journée.

22/04/2017

La légende du roi Arthur

roi arthur2.jpgVoici la couverture (provisoire) de mon prochain bouquin. Sympa, non?

Le pouvoir d'Izelda

izelda couverture.jpgTa-dam! J'ai le plaisir de vous présenter un livre à paraître aux éditions Talents hauts. Ce n'est pas moi qui l'ai écrit, mais j'ai participé à cette aventure avec l'enseignante Sandrine Guillaume et ses élèves de cp, l'année dernière.

Il s'agit d'un concours d'écriture à destination des classes de cp et ce1 de Paris et la région parisienne. Il faut inventer un récit qui lutte contre les idées sexistes.

Les élèves ont donc proposé l'histoire, les rebondissements, les personnages avec Sandrine puis sous la dictée des élèves, j'ai écrit leur texte. Mon rôle a été de jouer la mouche du coche, à faire en sorte qu'ils ne se contentent pas de leur premier jet, mais qu'ils soient précis dans le vocabulaire utilisé, dans le déroulement du récit.

Toue la classe a ensuite rencontré les éditrices de Talents hauts, dans les locaux d'Amnesty International et participé à une activité d'arts plastiques avec Fanny Denisse, l'illustratrice de l'histoire.

Le thème de leur récit: Izelda, une sorcière, veut participer à un concours de sorcellerie, mais celui-ci est réservé exclusivement aux sorciers! Elle devra faire preuve d'imagination pour s'imposer mais elle saura prouver qu'une sorcière est aussi douée que ses collègues masculins.

A paraître le 15 juin prochain!

"Depuis qu'elle a vu l'affiche annonçant le concours du sorcier le plus fort, la sorcière Izelda ne pense qu'à une chose : s'inscrire au concours et le gagner ! Transformer quelqu'un en limace, traverser un labyrinthe en balai volant ou dépasser une Ferrari : les épreuves sont dans ses cordes ! Mais le jour de l'inscription, le Grand conseil des Sorciers lui rit au nez : « Les sorcières sont archi-nulles ! » Izelda met alors tout en oeuvre pour leur rabattre le caquet..."