Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2016

Les lycées agricoles ont relevé le défi

Les-lycees-agricoles-ont-releve-le-Defi-lecture_slider.jpghttp://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite...

 

 

 

 

 

 

 

 

25/03/2016

Défi lecture!

defi lecture.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

defi lecture 2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20160324_132256.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20160324_145905.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20160324_132301.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20160324_152952.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à tous ces jeunes pour leur accueil ainsi que les équipes enseignantes. Bravo à Elise Billon qui s'occupe de l'organisation de cette manifestation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/03/2016

Défi lecture

Kézako? vous demandez-vous. Hé bien la meilleure façon de le savoir est de vous rendre ici:

défi lecture

Un indice: ça concerne ce livre-ci:

42935_Crime TattooCV2 (1).jpget ça se passera fin mars!

18/09/2015

Festival du polar de Villeneuve les Avignon

10462991_1605704103012917_8139576886507841773_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

La date approche à grands pas. Au programme, de nombreuses rencontres avec des collégiens et bien sûr, des dédicaces le samedi et le dimanche.

12030270_1619197418330252_4547216263607399316_o.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11168916_1619197414996919_8224154275330041349_o.jpg

20/04/2015

Mes rencontres en Vendée

20150410_132730.jpgDans les différents collèges qui m'ont accueilli, les élèves avaient soigné le décor ou préparé différentes activités autour de mon livre ou de l'écriture.

Des élèves de 4ème m'ont remis, par l'intermédiaire de leur professeur, des nouvelles fantastiques qu'ils avaient écrites et mises sous forme de recueils. Je suis en train de les lire: il y a de quoi frissonner!

Puis chaque élève a signé le recueil pour le cas où l'un des prénoms m'inspire pour une future histoire. Alors si l'un d'eux passe par mon blog, plusieurs de ces prénoms sont déjà dans mes récits, comme Mélina, Antoine, Clément, Erwan, Clémence, Emeline, Nicolas, Julie, Mathieu, Alexandre, Pauline, Alexis, Hugo, Arthur, Julien, Camille. Pas mal, non?

2015-04-10 08.21.16.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

2015-04-10 08.21.30.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

2015-04-10 08.21.38.jpg

17/04/2015

Le mystère du banc

Pendant mon séjour en Vendée, j'ai passé un peu de temps à Montaigu. Je me suis baladé dans un parc, près des remparts, et c'est là que j'ai remarqué ce banc.

DSC05902.JPG

 

Quand on s'assoit, on a une vue sur... rien. Quelques buissons et le toit des voitures qui passent dans la rue qui surplombe le parc.

 

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

 

Et si on se retourne, voici ce que l'on voit:

DSC05903.JPG

 

Une vue super sympa sur un ru qui serpente...

 

 

 

 

 

DSC05901.JPG... au pied des remparts.

Alors je vous le demande... Qui a eu l'idée saugrenue de placer ce banc dans le mauvais sens??????

Les collégiens reçoivent un auteur

Un second article concernant mon séjour en Vendée.

les-collegiens-recoivent-un-auteur.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 5e et 4e du collège Saint-Nicolas ont participé à la sixième édition de Vendée' Lire. Ils avaient une sélection de quatorze romans, la plupart policiers. Arrivés au terme de leurs lectures, ils ont choisi de rencontrer Christophe Miraucourt. « J'attendais d'eux qu'ils lisent au moins quatre ouvrages, certains ont lu les quatorze oeuvres proposées. L'idée est de leur donner envie de lire le livre après la rencontre, s'ils ne l'ont pas déjà fait », explique Agnès Bordelais, documentaliste.

Christophe Miraucourt est enseignant, spécialisé auprès des élèves présentant des difficultés d'apprentissage. Il se définit lui-même comme « institauteur ».

Ses ouvrages s'adressent à un public jeune, dès l'apprentissage de la lecture avec des textes publiés dans les collections J'aime Lire, les Petites Sorcières, les Petites Princesses.

Publié depuis 15 ans, il a évolué vers des romans plus denses, avec parfois des personnages récurrents, comme dans Ce que je n'aurais pas dû voir. Il s'est prêté au jeu des questions-réponses. Les élèves ont été très intéressés par le parcours de l'auteur, qui leur a expliqué avoir patienté dix ans avant qu'un éditeur accepte de le publier. Le collège Sainte-Marie, de Chavagnes, était représenté par 23 élèves.

16/04/2015

Un auteur au collège

christophe-miraucourt-un-ecrivain-en-visite-au-college.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre du prix Vendée'Lire, les quatre classes du niveau 4e ont accueilli, vendredi dernier, Christophe Miraucourt, auteur de littérature jeunesse.

« Vendée'Lire est un prix créé par l'association des documentalistes de l'enseignement catholique de Vendée. Il existe depuis cinq ans », précise Virgine Limousin, documentaliste au collège.

Chaque année, le prix propose aux élèves de 4e et 5e une sélection de 14 titres, des nouveautés choisies parmi différents genres littéraires et accessibles aux élèves. En mai, un vote électronique leur permet d'élire leur livre préféré.

Christophe Miraucourt est venu présenter l'un de ses livres, un roman policier sélectionné pour ce prix : Ce que je n'aurais pas dû voir. Auteur et instituteur, ce dernier a déjà une quarantaine de publications à son actif, aussi bien en livres que dans les magazines.

Pour expliquer sa façon de travailler, Christophe Miraucourt a aussi montré un de ses manuscrits, des feuilles de travail et quelques couvertures. Avant de repartir, il a tenu à dédicacer son livre à chacune des quatre classes de 4e.

13/04/2015

Vendée'Lire: les rencontres

Aller, un premier article sur mes rencontres avec des collégiens de 5ème et 4ème, dans le cadre du prix littéraire Vendée'Lire. Mon polar "Ce que je n'aurais pas dû voir", fait partie de la sélection.

Pendant deux jours, j'ai échangé avec de nombreuses classes des collèges de St Sauveur à Rocheservière, ND de l'Espérance aux Brouzils, St Nicolas à Tiffauges et ce sont les élèves de St Marie de Chavagnes en Paillers qui se sont déplacés.

Les questions ont porté à la fois sur le livre et le travail de l'écrivain.

2015-04-09 11.56.25.jpgLes élèves avaient souvent préparé différents travaux ou donnés leur avis sur le livre. (Colonne de gauche: j'ai aimé; colonne de droite: je n'ai pas aimé)

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore merci aux profs documentalistes, Frédéric, Virginie, Agnès et Béatrice ainsi qu'aux profs de français d'avoir si bien préparé ces rencontres.

Je mettrai prochainement d'autres documents sur ces moments.

 

11/04/2015

J'ai besoin d'un marabout!

Je reviens de Vendée où j'ai rencontré de très nombreuses classes de 4ème et de 5ème. Rencontres passionnantes que je vous raconterai plus en détail dans un prochain article.

Quand je reviens de mes interventions, j'ai toujours un problème de train, entre Paris et Coulommiers, qui transforme un paisible voyage en parcours du combattant.

Il y a eu cet obus, découvert en région parisienne, pour lequel toute la circulation ferroviaire a été interrompue. Une horreur pour rentrer chez moi. La fois d'avant, ma ligne de métro ne fonctionnait pas puis après avoir fait de nombreux détours pour me rendre gare de l'Est, j'ai appris qu'en raison de travaux sur la ligne de chemin de fer, il n'y avait pas de train et que les conducteurs de bus qui devaient faire la liaison étaient en grève. La fois d'avant, c'était un transformateur qui avait pris feu et du coup toute la circulation était paralysée.

Cette fois-ci, le trajet Montaigu-Nantes se passe super bien, idem pour le Nantes-Paris. Allais-je réussir à briser le maléfice?

J'emprunte le métro avec presque 15 minutes d'avance et soudain...

... soudain la rame s'immobilise et la voix de la conductrice retentit: "en raison d'un rail cassé sur la voie, la circulation est fortement perturbée."

Vous aurez compris la suite: le dernier train possible était à 21h16 et je l'ai raté, comme d'habitude. Ensuite la galère pour rejoindre le rer A, direction Chessy. Coup de fil à ma femme pour qu'elle vienne me chercher (c'est presque à 45 minutes de chez nous).

Alors je me dis qu'un marabout serait peut-être à même de me démarabouter? Parce qu'une déveine comme ça, ce n'est pas normal!