Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2016

La paresse de l'écrivain

Je suis paresseux. Hélas! Trois fois hélas! Comme j'ai un métier principal qui n'est pas celui d'écrivain, je profite de mes vacances pour écrire 90% de mes livres. Et l'été est LE temps fort où j'écris le plus. Enfin, en théorie... Comme il est plus facile de se plonger dans la lecture d'un thriller (hum, le dompteur de lions m'attends à portée de main). Comme il est plus simple de se mettre dans le canapé et de profiter du replay de Blaaaacklist. Comme il est agréable de siroter une boisson fraîche sur la terrasse qui donne sur le jardin. Comme il est nécessaire de tondre la pelouse avant que l'herbe n'envahisse tout. Comme il est reposant de ne rien faire et de profiter de ses vacances. Comme il est beaucoup plus facile d'écrire un article de blog plutôt que de bosser à sa prochaine scène d'action.

Bref, vous l'aurez compris, c'est à chaque fois un dilemme entre la paresse et la rigueur du travail d'écriture. Et comme j'ai déjà fait tout ce que j'ai écrit dans ce billet, je n'ai plus qu'une seule option: celle d'aller bosser! (Je suis à la moitié de l'écriture de mon prochain policier et j'aimerais l'avoir terminé dans quinze jours...)

Commentaires

Je ne suis pas la seule... Ouf !

Écrit par : agnes | 18/08/2016

Comme je te comprends...tant de bonnes résolutions début juillet et que de contre-temps jusque fin août! Mais l'âge aidant, beaucoup moins de culpabilité et beaucoup plus de plaisir! Bonne reprise Christophe!

Écrit par : Marianne | 29/08/2016

Oui, j'imagine que tu connais aussi ce sentiment. Mais finalement, je m'en sors pas mal, car j'ai mis les bouchées doubles cette semaine et demain, j'aurai terminéll'écriture de mon bouquin. Bonne reprise à toi aussi!

Écrit par : christophe | 29/08/2016

Les commentaires sont fermés.