Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2018

Bientôt Noël!

A côté d'un jeu vidéo, un livre aussi peut faire plaisir! Voici une sélection de mes livres pour ados.

couv ce que je n'aurais pas dû voir.jpgCette critique est parue sur le site de Ricochet.

Arthur est un lycéen déjà célèbre. Il a publié à quinze ans son premier roman policier, il anime le blog du lycée et répète avec ses amis une pièce de théâtre qu’il vient d’écrire et qui sera jouée à la fin de l’année. Arthur est donc un garçon bien occupé, qui écrit le soir dans son grenier, à la lueur d’une bougie.
Ce soir-là justement, alors que le dernier épisode de son « Crime et bâtiment » est bouclé et la bougie consumée, Arthur assiste à une scène effrayante : à la fenêtre du voisin d’en face, il voit une jeune femme hurler tandis que deux mains gantées sont en train de l’étrangler.
Quand la police arrive sur les lieux du crime, l’endroit est vide et net. Le commissaire Mantini, « personnage à mi-chemin entre Maigret pour la pipe et Hercule Poirot pour la moustache », est sceptique. Arthur ne serait-il pas un affabulateur, que sa passion pour le crime sur papier aveugle ? Malgré ses propres doutes, Arthur mène dans l’ombre quelques investigations qui l’entraînent dans un duel à mort avec un tueur particulièrement retors.

Un roman policier bien écrit et bien mené, porté par un personnage adolescent précoce dans ses passions et ses centres d’intérêt, amené à douter de lui par ce qu’il va vivre, non plus dans la fiction mais dans la vraie vie. Ce décalage permanent entre la fiction, très présente dans le récit, et la réalité, est un ressort dramatique fort.

surgi du passé.jpg

 Une critique à lire sur le site de La joie par les livres.

Une deuxième aventure mettant en scène le même héros, Arthur, adolescent et néanmoins auteur publié de romans policiers (Ce que je n'aurais pas dû voir, 2013). Arthur, cette fois, rencontre, via Facebook, Lina, sa demi-sœur plus âgée, dont il ignorait l'existence. Il découvre ainsi que son père a mené autrefois une double vie, avec une double famille, avant de partir vivre en Martinique. Lina débarque en métropole pour rechercher son (leur) père, journaliste, mystérieusement disparu, et demande de l'aide à Arthur. Un duo explosif et une bonne intrigue à laquelle on se laisse prendre volontiers.

 

signature du tueur.jpg

Critique à retrouver sur le blog Toute la culture.

"La Signature du Tueur" de Christophe Miraucourt est la troisième enquête d'Arthur. Bienvenue dans le monde de l'édition et des salons du livre. Ce polar n'est pas qu'un roman pour lecteur,c'est aussi un roman pour écrivain et jeune écrivain placé sous l’œil de Stephen King et de Fred Vargas. Le style est simple, efficace, avec une intrigue menée à un bon rythme. Bon polar pour pré-ados qui ont pris goût à l'écriture et qui veulent aller plus loin dans le genre et dans l'exercice du genre. Pour les autres lecteurs c'est une parfaite porte d'entrée dans le roman noir.

Auteur de romans policiers à succès, Arthur est invité à la célèbre foire du Livre de Brive-la-Gaillarde pour rencontrer ses lecteurs. Il y retrouve son meilleur ami Thomas, cloué dans un fauteuil roulant depuis qu’il a été victime d’un chauffard, et fait la connaissance de la jeune bénévole Anne. Arthur alterne les séances de signatures et les discussions avec d’autres écrivains, dont le fameux Peter Wells. Mais Thomas est agressé puis cambriolé. Qui lui en veut à ce point ? s’inquiète Arthur. Et pour quelles raisons ?

crime tattoo couv.jpg

Retrouvez cette critique sur le site de la bibliothèque de Modane, dans les coups de cœur du comité de lecture.

Grâce à une inconnue au look gothique, Antoine, 16 ans, échappe in extremis à l’explosion qui ravage l’atelier de tatouage de son père … Peu après, l’inconnue qui se nomme Pauline le sauve de nouveau. Désormais orphelin, il quitte Paris avec elle pour fuir une menace invisible jusqu’à Bonifacio. Au fil des jours, Antoine doute : quels liens entretenaient leurs pères ? Pauline est-elle si innocente qu’elle le prétend ? Autour d’eux, policiers et truands resserrent les mailles du filet…

Un roman policier mené tambour battant. L'enquête est également rapide, l'auteur ne s'embarrasse pas de descriptions trop longues, il va directement à l'essentiel, pour séduire le jeune public. Le rythme d'écriture est vif, les chapitres courts et on les enchaîne sans s'en apercevoir.

Les personnages sont attachants. Antoine est sincère est un peu naïf, mais qui ne le serait pas à 16 ans plongé dans une telle aventure. Pauline est un peu plus mature, mais la vie l'a faite grandir plus vite. La rencontre de ces deux-là fonctionne très bien, ils s'équilibrent. L'alchimie des deux personnages permet à l'enquête d'aboutir et donne de la profondeur à l'histoire. On a même envie de les retrouver pour de nouvelles aventures. Ce livre est parfait pour les ados fans de policiers.

Écrire un commentaire