Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2014

Engrenage fatal

Voilà une note qui va faire plaisir à certains de mes lecteurs, je pense, notamment aux élèves de 6ème et de 5ème que j'ai rencontrés au cours de l'année scolaire dernière et à qui j'ai lu le 1er chapitre d'un livre que j'étais en train d'écrire.

Souvenez-vous: ça commençait comme ça:

 


Chapitre 1 : Le jour où tout a basculé


Gothique. C’est le premier adjectif qui m’est venu à l’esprit quand la fille a poussé la porte de la boutique. Maquillage outrancier, habits de veuve dépressive – tunique noire sur un jean noir, bottes noires, lourde croix passée autour du cou, mitaines noires, cheveux couleur ailes de corbeau -  la vieillissaient de plusieurs années alors qu’elle devait avoir à peine plus de dix-huit ans.


Nullement impressionnée par le portrait de la femme à barbe accroché au mur ou par celui de l’homme élastique, elle s’est avancée jusqu’au comptoir.


Cinq ou six autres portraits insolites se succédaient ainsi jusqu’à l’atelier où mon père tatouait ses clients. Loin de les rebuter, ces phénomènes de foire les attiraient aussi sûrement que le sang attire les vampires.

 

Je peux donc annoncer officiellement que ce récit sortira en Heure noire, chez Rageot, sans doute au mois d'avril prochain.

Affaire à suivre!

 

Les commentaires sont fermés.